JFIM : 15es Journées francophones d'informatique médicales

 

 

Présentation invitée

Francis Roger France

Université Catholique de Louvain, Faculté de Médecine, 1200 Bruxelles, Belgique

Mondialisation de la télémédecine : utopie ou instrument d’équité ?

La télémédecine est une pratique de la médecine à distance à l’aide des technologies de l’information et de la communication. Elle autorise une relation médecin-malade en ligne ainsi qu’un dialogue entre professionnels de la santé par un échange de sons, d’images et de données dans le monde entier. Est-ce une utopie ? Cette médecine futuriste pourrait ne pas réussir en raison du coût important de sa technologie et, surtout, par inadéquation du dialogue entre personnes, bref, en évoluant vers une déshumanisation de la pratique médicale. Par contre, la télémédecine pourrait, à l’inverse, être une opportunité extraordinaire d’économies par réduction des hospitalisations et des consultations, par un retour des généralistes dans des territoires qu’ils ont déserté, en leur donnant un accès à distance à des spécialistes. Par ailleurs, elle ouvre la voie aux soins à distance de populations isolées en cas de désastre majeur. Elle offre aussi la possibilité au sein de pays émergents de recourir à des centres de diagnostics ou de traitements dans le monde entier. Partout, elle permet de « passer la main » là où la médecine est limitée, ce qui augmente la qualité des soins et autorise un accès plus équitable aux meilleurs soins. Pour atteindre de tels objectifs, il faut prévoir les obstacles à surmonter (technologiques, économiques, juridiques, éthiques, politiques et sociaux) en bâtissant des modèles réalistes, sécurisés, acceptables à l’échelle internationale, basés sur des expériences solides.

Sous l’égide de

Les JFIM sont organisées sous l’égide du SIG francophone de l’IMIA, avec des représentants des sociétés francophones d’informatique médicale : MIM (Belgique), ABIM (Burundi), SOCIM (Cameroun), SIBIM (Côte d’Ivoire), AIM (France), SSIM (Suisse), SOMIBS (Mali), SMIMS (Maroc), SOQIBS (Québec), ATIBS (Tchad), ATIM-TELEMED (Togo), STIM (Tunisie).